Skip to content Skip to footer

Les Remèdes Divins pour l’Âme et le Corps

34.00

Additional information

Categories: , , , Product ID: 19164

Description

Manifestez le Pouvoir de votre Âme

Un GUIDE devenu totalement INTROUVABLE

Réédition en tirage limité d’un ouvrage EXCEPTIONNEL !

« Un homme a eu les yeux brûlés par un coup de feu. Il est scientifiquement considéré comme incurable. Passe un négociant, négociant dans son rôle de comédien social, croyant dans son essence spirituelle. Ce négociant impose les mains sur les yeux de l’aveugle en disant : Moi, je ne suis rien, mais Celui qui peut tout et qui nous a dit : Crois et agis… au nom du Christ, je demande que la vue revienne. Et la vue revient assez pour que l’aveugle puisse désormais se guider seul. »

 Qui donc est cet homme extraordinaire ?
 Et que peut-il vous apporter aujourd’hui ?

Cet homme s’appelait Alphonse Saltzmann.
Et le jour où il opéra cette guérison (parmi des milliers d’autres), Alphonse Saltzmann avait juste DEMANDÉ… et il avait été ENTENDU.
Il prononça juste ces quelques mots :
« Un peu de science éloigne de Dieu, beaucoup de science ramène à Dieu. »

C’EST CE QUE CE LIVRE ENFIN SORTI DE L’OUBLI VA VOUS DÉMONTRER !

Alphonse Saltzmann soldat du Christ

Alphonse Saltzmann était, vous l’avez compris, bien plus qu’n simple guérisseur. Certes, il utilisait le pouvoir d’imposition des mains sur les innombrables malades qui venaient à lui.
Mais c’était surtout le « Pouvoir de son Âme » qu’il mettait en action, sa connexion directe et sans faille avec Dieu.
Alphonse Saltzmann était un THAUMATURGE…
Celui qui opère des MIRACLES, qui défie les Lois de la Nature.
L’égal de celui que l’on appela, à la même époque, la réincarnation du Christ sur Terre : le Maître Philippe de Lyon.
Les journaux de l’époque relataient ses actions miraculeuses.

La presse de l’époque le considérait comme un envoyé du Christ.

Voici un extrait du « Journal de Rouen » de 1899 :
« On crie au miracle depuis hier, à Bolbec, car deux miracles, deux vrais miracles, viennent de se produire à Bolbec, en présence de nombreuses personnes qui en sont encore ébahies.
Voici les faits tels que nous les raconte un correspondant occasionnel, très digne de foi, qui en a été témoin :
Depuis cinq ans environ, une brave femme, Mme L…, âgée de trente et un ans, était atteinte d’une claudication très accentuée, qui, survenue à la suite de couches, l’obligeait à marcher avec une béquille et une canne. Hier matin, cette femme se trainait péniblement dans la rue Jacques Fauquet, lorsque, en face du magasin de M. Percepied, coiffeur, il vit venir à elle un monsieur très bien mis qui, après lui avoir posé quelques questions, l’emmena sur la place Desgenétais et, avançant une chaise prise à la terrasse d’un café, lui ordonna de mettre le pied dessus.
« Je ne puis pas, dit Mme L… » – « Mais si ! vous le pouvez, répliqua l’inconnu en lui touchant la jambe, essayez. »
Et tout aussitôt la brave femme mit le pied sur la chaise. – « Et maintenant, ajouta le monsieur bien mis, jetez votre béquille et marchez. » La brave femme jeta sa béquille et sa canne et, quoique boitant encore, mais très légèrement, se mit à marcher. On juge de sa joie et de la stupéfaction des personnes présentes qui pour la plupart, connaissaient Mme L… et étaient certaines qu’il n’y avait de sa part aucune supercherie.

Cette dernière, qui avait demandé le nom de son bienfaiteur et qui en avait reçu une carte donnant le nom et l’adresse de celui-ci, s’empressa d’aller apprendre la bonne nouvelle à son mari, qui ne pouvait en croire ses yeux. Songez donc, elle était allée trois fois à Lourdes sans pouvoir être guérie et il avait suffi de quelques mots d’un homme qu’elle n’avait jamais vu pour la guérir radicalement ! Naturellement, la nouvelle de cette guérison miraculeuse fut rapidement répandue, et toutes les personnes qui étaient atteintes d’une infirmité quelconque se mirent en quête du mystérieux guérisseur. L’une d’elles, qui était sourde comme un pot, parvint à le retrouver, et, sans se faire prier, notre homme ordonna à la sourde d’entendre, et la sourde entendit jusqu’au tic-tac d’une montre placée à quelque distance de son oreille.
Tous les témoins de cette scène, et ils étaient nombreux, car c’était hier au marché à Bolbec, émerveillés de ce qu’ils venaient de voir, entourèrent le monsieur bien mis. Mais celui-ci se déroba aux félicitations de la foule en délire. Il fit bien, car, quelques instants plus tard ce n’est pas deux guérisons, mais c’est dix, c’est vingt, c’est cent guérisons qu’il aurait eu à faire. Une véritable cour des miracles l’eût entouré. »

« J’ai cru, j’ai imposé les mains, Dieu fait le reste. »

Cette phrase résume à elle seule le pouvoir utilisé par Alphonse Saltzmann, un homme simple, une Âme venue sur Terre pour soulager la souffrance de ses frères.
Il guérissait par la foi absolue qu’il avait en son Créateur.
Pas de magie.
Pas de rituels.
La simplicité à l’état pur suffisait.
« Point n’est besoin d’être un Saint » disait-il.
Il imposait les mains au nom du Christ, mettant constamment en pratique les paroles du Maitre : « Tout ce que vous demanderez à mon Père en mon nom, vous sera accordé. »
Alphonse Saltzmann n’acceptait aucun honoraire. C’était un « grand Monsieur ».

REMÈDES DIVINS pour l’ÂME et le CORPS :
le LIVRE que vous devez découvrir

TOUT ce que vous DEVEZ SAVOIR a été consigné dans un ouvrage UNIQUE.
Vous allez découvrir COMMENT ce grand thaumaturge opérait.

 Vous y trouverez TOUT ce que vous devez savoir pour surmonter infailliblement toutes les épreuves de la vie.
Soulager toutes sortes de maux chez vos semblables.

 Vous y trouverez les conseils les plus sages pour entrer sur le chemin de l’Éternité.

 Vous avancerez désormais d’un pas assuré, car vous saurez désormais pourquoi vous êtes ici-bas et quelle est votre MISSION.

 Vous-même deviendrez un instrument, un intermédiaire de la volonté du Christ, car vous saurez pratiquer la
MÉDECINE DIVINE.

 Et surtout, vous approcherez peut-être pour la 1ère fois votre Âme, source du bonheur le plus indescriptible.

Face à un malade, à une souffrance physique ou morale, vous saurez quelle phrase prononcer.
Pour cela point n’est besoin d’être un Saint, et surtout de se poser en hiérophante*.
« L’épicier du coin, le terrassier, le caissier ou le soldait pourront plus facilement opérer des merveilles que le riche et le savant. »
Accéder à la voie de la thaumaturgie est à votre portée pour peu que vous suiviez « à la lettre » les conseils d’Alphonse Saltzmann :

« Surtout, ne reculons devant aucun échec… nous dirons aux lecteurs de ce livre : simples paysans, ouvriers ou gens du monde, ayez confiance. Il est là-haut, c’est-à-dire au-dessus de nos terrestres misères, une force tutélaire qui a, de toute éternité, pesé à chacun le fardeau par lui porté pendant son existence. »

REMÈDES DIVINS pour l’ÂME et le CORPS

Vous apportera ce que vous recherchez depuis bien longtemps pour soulager la SOUFFRANCE humaine.
Alphonse Saltzmann l’affirme :
L’immortalité de l’Âme sera un jour prochain PUBLIQUEMENT PROUVÉE.
Et qu’en est-il vraiment de ce que nous appelons la MORT ?

C’est un ami intime de l’auteur, Joseph Heibling qui s’adresse à Saltzmann « Votre livre s’adressant spécialement aux âmes qui souffrent – et elles sont innombrables sur Terre – vous avez évité soigneusement de leur parler de la mort, ne songeant qu’à leur apporter un peu de baume pour leurs blessures…

Laissez-moi combler la lacune et dire à vos chers lecteurs, quelques mots sur cette mort qui épouvante tant les humains.

La mort n’est qu’une apparence. Mourir, c’est NAITRE dans l’au-delà !
Celui qui s’éteint, seul dans un taudis ou au milieu des larmes de ceux qui lui étaient chers, ne se doute pas que l’instant d’après ses yeux spirituels vont s’ouvrir tout étonnés au milieu de nombreux amis qui ont quitté la terre avant lui et qui l’attendent… »

Car votre ÂME est IMMORTELLE.

Lorsque vous serez RECONNECTÉ avec elle, vous aurez vous-aussi à votre disposition les mêmes REMÈDES DIVINS utilisés par Alphonse Saltzmann.

Ces remèdes éprouvés des milliers de fois sont à votre disposition aujourd’hui dans le livre enfin réédité d’Alphonse Saltzmann.

Ce livre est préfacé par un autre homme de bien, lequel a consacré plusieurs années de sa vie à la recherche de documents authentiques sur la vie de ce thaumaturge : Claude Fréval*.
« Vous avez dans vos mains un véritable joyau à l’état brut, reste à chacun d’entre vous de le polir pour en faire la plus belle pierre. »
Ce guide sera pour vous un « guide de conscience ». Il éclairera votre route dans les moments heureux ou difficiles.
Il sera, sans aucun doute, à lui seul, une BÉNÉDICTION dans votre vie et vous apportera ainsi la force, le réconfort et la Lumière.

P.S. : un portrait d’Alphonse Saltzmann sera joint au livre en tiré à part. Et aussi la « Prière-Talisman » qu’il demandait à tous les malades de porter sur eux.

Reviews

There are no reviews yet.

Be the first to review “Les Remèdes Divins pour l’Âme et le Corps”

Your email address will not be published.