Skip to content Skip to footer

Protégeons nos Amis les Animaux

30.00

Protégeons nos amis les animaux.

Vous les aimez… et ils vous aiment peut-être encore plus.

Nous devons les protéger, car ils font partie de la création.

Ces compagnons qui nous apportent un bonheur sans partage, ce sont nos amis les animaux : les chiens, les chats bien-sûr, mais aussi les oiseaux, les poissons ou encore les chevaux…

Chaque animal est un Être de Lumière que l’Homme doit protéger, car il appartient depuis le début des temps au Plan Divin.

  • Combien d’écrivains, d’artistes, de Sages ou de simples inconnus ont écrit des choses merveilleuses sur ces compagnons qui partagent une période (souvent trop courte) de notre vie.
  • Et pourtant, partout dans le monde, l’homme leur inflige tant de souffrances… N’est-ce pas contraire à notre chemin d’évolution spirituelle ?

Citons ici Pythagore :

« Aussi longtemps que des hommes massacreront des animaux, ils s’entretueront. En effet, celui qui sème les graines du meurtre et de la souffrance ne peut pas récolter la joie et l’amour. »

Mgr Raphael Steck est responsable du Centre miséricordieux de Strasbourg. Ce sanctuaire consacré à Saint-Joseph attire chaque année des milliers de fidèles. Et c’est dans cet espace « sacré » que sont régulièrement organisées des « messes pour les animaux ».

Le livre « Protégeons nos amis les animaux » a été écrit par un grand bienfaiteur du monde animal : Mgr Raphael Steck.

Ami de Jeane Manson qui a préfacé l’ouvrage, de Brigitte Bardot dont on connaît le dévouement pour nos amies les bêtes, il rappelle brillamment ici la place de l’animal dans le Plan Divin… et sur un plan pratique, les PRIERES les plus efficaces pour les protéger, les soigner et leur éviter autant que possible bien des souffrances.

Additional information

Description

On n’a pas deux cœurs, un pour les animaux et un pour les humains.

On a un cœur ou on n’en a pas.

Alphonse de Lamartine.

 

Elles sont là. Elles nous côtoient. Ce sont les bêtes, petites et grandes.

Elles font partie de la Création.

On a tous un remord, un regret, envers une bête.

J’ai vu souvent, avec une sorte d’inquiétude infiniment triste, l’âme des bêtes m’apparaître au fond des yeux.

Pierre Loti

 

Ce livre s’adresse à toutes celles et ceux qui aiment ces fidèles compagnons.

Lorsque mon ami Raphaël Stek m’a proposé son manuscrit « protégeons nos amis les animaux », je n’ai pas hésité un seul instant.

C’était en juillet. Oui en juillet…un mois terrible pour nos amis les bêtes. Je venais de lire – comme vous peut-être – que plus de 11000 chiens et chats venaient d’être abandonnés sur les bords de nos routes de vacances…la plupart recueillis à la SPA, et tout cela en moins de 15 jours !

Pendant le confinement Covid, les gens ont pris un chien, un chat…pour se sentir moins seuls et puis les vacances arrivant ils les ont lâchement jetés à la rue.

Léonard de Vinci a dit : « Le jour viendra où le fait de tuer un animal sera condamné au même titre que de tuer un humain ».

Vous le savez, des lois existent mais elles sont rarement appliquées. En ce mois de juillet, le livre de Raphaël Stek est donc arrivé au bon moment sur mon bureau !

Je l’ai lu et je l’ai fait lire à quelques amis. Le retour n’a pas tardé…

« Un livre magnifique qui devrait être diffusé partout dans le monde » m’a dit Philippe.

« Il est temps que l’homme se réveille. Merci Raphaël pour ce livre très instructif. C’est un appel à l’Amour de tous ces petits êtres souvent sans défense et qui nous donnent tant de joies.  » nous dit Denise.

« Protégeons nos amis les animaux » vous emmène aux sources de la Création.

Vous découvrirez ce qu’est la « théologie des animaux » …un texte promulgué par le Concile de l’Eglise Gallicane en 1977 sous l’influence de Monseigneur Patrick TRUCHEMOTTE, patriarche gallican et grands défenseurs des animaux. Combattant virulent contre la vivisection Patrick Truchemotte fit des conférences dans toute la France, notamment à la Sorbonne.

Sa vie fut un exemple pour la vie animale.

Mais voyons ce que dit la Bible ?

Elle nous apprend beaucoup de choses…

Que Dieu forma les animaux et les fit venir vers l’homme afin que ce dernier ne soit pas seul (Genèse 2,18-19).

L’Eternel considère le monde animal comme un interlocuteur valable :

« En ces jours, je traiterai pour eux une alliance avec les bêtes et les reptiles de la terre », dit-il au prophète Osée (2,20) … et il dicte à Moïse des préceptes interdisant de maltraiter les animaux dont le peuple hébreux a la charge. »

Entre l’homme et l’animal, Dieu établit un CODE, code qui lui permettra au jour du jugement de demander au premier des comptes de son attitude envers le second :

« Vous n’avez pas fait paître les brebis, vous n’avez pas fortifié celles qui étaient faibles, guéri celles qui étaient malades, pansé celles qui étaient blessées ; vous n’avez pas ramené celles qui s’égaraient, cherché celles qui étaient perdues, mais vous les avez dominées avec violence et dureté ». (Ezechiel 34,4).

La vanité de l’homme est de se considérer comme isolé de l’animal dans l’équilibre cosmique en vertu de son intellect plus développé ou des vues particulières que Dieu a sur lui. Pourtant Dieu s’insurge contre cette optique : « voici l’hippopotame à qui j’ai donné la vie pour toi. »

Et l’Ecclésiaste écrit : « J’ai dit en mon cœur, au sujet des fils de l’homme, que Dieu les éprouverait, et qu’eux-mêmes verraient qu’ils ne sont pas que bêtes, car le sort des fils de l’homme et celui de la bête sont pour eux un même sort ; comme meurt l’un, ainsi meurt l’autre, ils ont tous un même souffle, et la supériorité de l’homme sur la bête est nulle car tout est vanité » …Ecclésiaste 3, 18-19).

L’auteur de ce merveilleux petit livre se réfère à de multiples passages de la Bible, et comme vous le découvrirez à travers cette lecture passionnante, Dieu n’a jamais voulu sacrifier l’animal au profit de l’homme.

« Qu’ai-je à faire de la multitude de vos sacrifices ? dit l’Eternel ; je suis rassasié des holocaustes de béliers et de la graisse des veaux. Je ne prends point le plaisir au sang des taureaux et des brebis et des boucs. Quand vous venez vous présenter devant moi, qui vous demande de souiller mes parvis ».

L’Eternel ne veut pas de sacrifices d’animaux.

Le constat est sans appel. Ainsi nous pouvons autrement constater :

  • Que le sort de l’homme et de l’animal sont liés aux yeux de la Providence.
  • Que toute attitude de non-assistance ou de cruauté de l’homme envers l’animal est un péché dont la gravité peut être équivalente à l’homicide dans certains cas.
  • Que par contre, tout acte de bonté envers l’animal est béni de l’Eternel et sera récompensé.

Combien de saints ont défendu les animaux :

Saint François d’Assise

Saint Martin de Porrès

Saint Séraphin

Saint Serge.

Leur nombre est incalculable. Tous sont allés très loin dans l’expression de leur amour du monde animal.

Malheureusement aujourd’hui les forces du mal prennent souvent le dessus :

  • On fait une science de la vivisection
  • Le Pape Paul VI bénit 150 toréadors.

Que de faits et anecdotes passionnants sont relatés dans ce livre.

Comme l’histoire de ce chien….devenu un SAINT

C’est une histoire incroyable basée sur des faits réels. L’histoire d’un chien, un lévrier espagnol qui sauva au péril de sa vie son jeune maître.

Ce lévrier dénommé Guinefort généra un véritable culte. Durant les années on vint prier sur le tombeau de ce chien martyr pour obtenir toutes sortes de guérisons.

Je vous offrirai d’ailleurs avec le livre une très belle image quadri de ce « Saint Guinefort ».

Mais comment prier et protéger nos compagnons ?

Vous ferez connaissance avec la liturgie des animaux. C’est une messe célébrée tous les ans en présence d’une multitude d’animaux. Chaque animal présent (ou sa représentation) reçoit une bénédiction individuelle.

Avec l’icone de Saint Christophe, un saint à tête de chien, dont vous trouverez une magnifique reproduction en couleur dans le chapitre du livre qui lui est consacré.

Et puis

Les plus efficaces prières pour vos animaux :

  • La prière à St Michel
  • La prière à St Joseph
  • La prière à St Jérôme
  • La guérison au sang de Jésus
  • La bénédiction d’un animal errant ou malheureux.

Note : comme ces bénédictions sont puissantes, elles se font en imposant les mains vers l’animal. Elles sont logiquement célébrées par un prêtre, mais en l’absence de celui-ci, tout chrétien peut le faire.

  • La bénédiction d’un animal domestique
  • La bénédiction d’un animal malade (ou âgé).
  • Soigner son animal par les anciennes prières (souvent les plus efficaces reliées à de puissants égrégores de guérison).
  • La prière d’accompagnement au moment du départ.
  • Et pour finir les prières après le décès d’un animal.

Celle de Francis Jammes écrite en 1906, vous tirera les larmes des yeux.

Des documents et une médaille

En fin de livre, vous découvrirez des « documents » inédits :

  • Une photo de raphaël Stek avec sa maman, et sa grand-mère chez Brigitte Bardot.
  • Une photo de Notre Dame de la Garrigue, la petite chapelle où Brigitte Bardot prie pour tous les animaux… et aussi les humains. Une icône signée par tous les participants de la Messe des Animaux de 2018, figure en bonne place dans ce lieu sacré. Elle a été réalisée par l’iconographe Franck Monvoisin et vous en trouverez une magnifique reproduction dans ce livre (accompagnée de la « Prière à notre Dame de la Garrigue ».

Et pour finir la MEDAILLE

Durant très longtemps cette médaille était devenue complètement indisponible. La « médaille des animaux » a été dessinée il y a 25 ans par notre ami Raphaël Dajafée (lui-même clerc de l’Eglise Gallicane).

Elle fut réalisée à partir d’un dessin se trouvant dans l’église Sainte Rita à Paris. Cette médaille relie directement Dieu à votre animal. Son symbolisme très puissant en fait une authentique médaille de protection.

On y trouve :

  • Le monogramme du christ
  • Les sept étoiles que le Christ tient dans sa main dans l’Apocalypse de Saint Jean.
  • L’Etoile à 5 branches, étoile de la connaissance du bien et du mal. Elle représente depuis toujours la vierge Marie, médiatrice de toutes les grâces.

La médaille des animaux a été spécialement bénis par Monseigneur Raphaël Stek.

Elle vous est OFFERTE avec le livre « protégeons nos amis les animaux » ainsi que les images sacrées :

  • Saint Guinefort
  • Saint Roch et son chien
  • Notre Dame de la Garrigue.

Si comme moi vous aimez nos fidèles compagnons, alors réservez sans tarder l’ouvrage de Rapahël Stek accompagné de la magnifique médaille.

C’est ainsi qu’à votre tour vous pourrez améliorer le sort de tous les animaux qui ne souhaitent qu’une chose : nous apporter joie et bonheur partout où ils sont présents.

PS : la médaille des animaux est pourvue d’un mousqueton pour la fixer directement à un collier.

D’une qualité irréprochable elle est faite pour durer de longues années.

+ 1 médaille EXCLUSIVE entièrement dédiée à nos fidèles compagnons.

Reviews

There are no reviews yet.

Be the first to review “Protégeons nos Amis les Animaux”

Your email address will not be published.